Le carnet d’artiste

Femmes 2018 – Y a pas de mâles !

Femmes 2018 - Y_a pas de mâles !

Violences conjugales/ Violences sexuelles / Ras le viol/ Twittoridiennes/ Girl Power/ Meghan / Les promesses de l’âge/ Fait maison

Les héroïnes 

Le 1er juillet 2018, « Simone Veil » devient la cinquième femme à entrer au Panthéon.

Fin septembre, « Marceline Loridan-Ivens » s’éteint. Cette témoin de la Shoah, devenue plus tard réalisatrice, avait été déportée avec « Simone Veil » à Auschwitz.

« Asia Bibi » se cache depuis sa libération de prison, le 31 octobre, pour échapper aux fanatiques. La Cour Suprême du Pakistan l’acquitte du « blasphème » qui lui était reproché : être chrétienne et avoir pris de l’eau d’un puits interdit aux non-musulmans. 

« Les mères maudites du peuple rohingya » vivent recluses, elles sont méprisées par leurs propres familles pour avoir donné vie à des enfants issus de viols commis par l’armée birmane.

Les femmes « Yézidies » tentent de se reconstruire, après avoir été les esclaves sexuelles des djihadistes de Daesh en Irak. 

Des figures emblématiques

Le 19 mai, « Meghan Markle » épouse le prince Harry. 

« Kristina Bazan », l’une des influenceuses les plus suivies de la planète fashion beauty ferme son blog. Elle devient chanteuse.

« Jacline Mouraud », automobiliste de Ploërmel, signe une vidéo « coup de gueule » contre les prix du carburant. Début novembre, sa vidéo virale devient l’un des déclencheurs de la protestation des « gilets jaunes ».

« Marlène Schiappa », secrétaire d’état chargée de l’Egalité entre les hommes et les femmes, se fait présente dans les débats médiatiques. 

Des tendances clés 

Les « violences conjugales » contre les femmes sont en hausse de 23 %. 

Après « #metoo », c’est « ras le viol » : des dizaines de femmes et d’hommes manifestent dans les rues de Paris pour dénoncer « les violences sexuelles ».  Plus de 250 femmes sont violées chaque jour. Sur Twitter, les nouvelles féministes digitales sont qualifiées de « twittoridiennes ». « Rebecca Amsellem », fondatrice de la newsletter « Les Glorieuses », émerge comme militante de la cause des femmes. Dans Grazia, une imam prône elle « le féminisme islamique ». 

« Rose McGowan, la tombeuse de Weinstein » raconte dans son livre « Debout » comment elle a brisé l’omerta contre le plus puissant producteur de Hollywood. « #MeToo a-t-il rendu les hommes paranos ? » se demande Le Parisien : 4 hommes sur 10 affirment avoir changé leur comportement au travail vis-à-vis des femmes.

On consomme autrement avec la « tentation du fait maison » pour les cosmétiques. On s’exclame « vieillir, quel bonheur » avec l’essai de Perla Servan-Schreiber « Les promesses de l’âge ». On regrette de ne pas trouver son Jules avec Marion Dumas et son livre « Y’a pas de mâles ». Que de contradictions ! 

Did you like this? Share it!

Un commentaire pour “Femmes 2018 – Y a pas de mâles !

Laissez un commentaire